Category : Découvertes

Découvertes

Le barrage de la Plate Taille permet de stocker et de produire  de l’électricité verte lorsque les éoliennes et l’énergie solaire sont à l’arrêt.

Le barrage est équipé d’une centrale hydroélectrique de pompage-turbinage

Je vous recommande vivement la visite guidée 🙂

Réservation : https://www.lacsdeleaudheure.be/visite-guidee-plate-taille

 

 

Lanzarote, entre vin et cactus

Lanzarote est une petite île qui tente de vivre dans le respect de ce que la nature lui a donné.

L’île manque cruellement d’eau et depuis des siècles Lanzarote tente d’apporter des solutions à cette carence en œuvrant de manière géniale et en harmonie avec la nature

Pas d’eau mais du vin
 

Les paysans devenus vignerons après les éruptions volcaniques survenues en 1730 jusque 1736 plantent toujours de nos jours les vignes à la manière ancestrale

à savoir dans un trou de 3 m de profondeur et une distance d’environ 4 mètres ..

Le trou est recouvert d’une couche de lapilii qui a recouvert l’île lors des éruptions et qui a la capacité de retenir l’humidité de la rosée du matin.
De plus chaque vigne est encerclée d’un petit muret (semi circulaire ou rectiligne )la protégeant des vents fréquents

Lanzarote se taille désormais une belle réputation dans la production vinicole avec une certaine variété de plants de vigne sur son petit territoire

Le principal et le plus connu est La GERIA,où les paysans cultivent le Palomino qui donnera le Listan Blanca.

Le fameux Malvasia Volcanica se trouve également à La Geria mais à plus petite échelle.

Plus fréquent dans la région de YE, ainsi que le Listan Negra,le Diego et même du muscat

Ces 3 derniers sont également produits dans  les environs de Masdache

Et des cactus

A tous les passionnés je suggère de visiter le jardin des cactus à Guatiza

Dès le 19 ème siècle, soit près de 200 ans après la production du vin, Lanzarote se démarque par la culture de la cochenille

Cette culture consiste à ôter ce petit parasite qui séjourne sur les feuilles des cactus pour en assurer ensuite la reproduction.

Après l’avoir fait sécher on le passe au tamis pour en extraire le précieux carmin utilisé dans la fabrication des rouges à lèvres et teinte de tissus.

Cette exploitation fut quelque peu battue en brèche par la concurrence du colorant artificiel, l’aniline, mais 2 villages ont maintenu leur activité.

Il s’agit de Guatiza et Mala

Et leur ténacité est désormais récompensée depuis que les produits écologiques sans colorants artificiels ni additifs ont le vent en poupe

Bien sur l’aloé vera apparait comme le produit phare de l’île, avec ses bienfaits prouvés dans les différents domaines de la santé

Lors d’un passage à Lanzarote je vous conseille  le musée de l’aléo vera à Yaiza où vous aurez réponses à  toutes les questions que vous vous posez sur les bienfaits de cette plante
www.aloepluslanzarote.com

Lanzarote..petite île au grand charme avec ses paysages souvent lunaires…Puisse- t-elle poursuivre le combat mené par son héros national César Manrique, alliant compromis  en maintenant la    suprématie  sur son authenticité ….

Vivre Chypre ce n’est pas du balnéaire

Chypre, trop souvent connue pour son balnéaire massivement fréquenté par un tourisme britannique

Et pourtant je dirais que l’île est « presque » tout sauf cela

Une île partagée par 2 communautés, grecque au sud et turque au nord

Avec une  délimitation géographique et administrative joliment appelée  “la ligne verte”.

Si vous vous rendez  une première fois à Chypre  pour un séjour d’une semaine environ surtout ne tentez pas de visiter toute l’île car vous risqueriez de passer à côté de l’essentiel.

Partez d’abord à la découverte du  sud qui regorge de curiosités culturelles et naturelles

A Paphos :

Il y a 2 Paphos, la ville basse, Kato Paphos, près du port, longue promenade bordée de terrasses jusqu’au vieux port ottoman

Et la ville haute, Kitima Paphos, bourg ancien perché au-dessus de la merEn escapade

Rien qu’à Kato Paphos vous serez impressionné par la richesse exceptionnellement culturelle.Un site archéologique au pied du fort Ottoman avec ses exceptionnelles mosaïques romaines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques km de là, rendez vous  à Petra Tou Romiou la plage aux belles formations géologiques

 

 

La Péninsule de l’Akamas

Offrez-vous au nord de Paphos une jolie promenade dans la péninsule de l’Akamas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nature y est tellement généreuse avec ses forets .

Elles  vous guideront des bains d’Aphrodite jusqu’aux rivages.

Ici, la une zone naturelle protégée est bien loin des complexes hôteliers et des villas.

Seulement quelques maisons familiales les pieds dans l’eau et des villages authentiques dans l’ arrière-pays.

Pour les plus  sportifs je conseille vivement de  randonner dans le massif du Troodos

Traversez le maquis et vous découvrirez avec délectation l’âme de Chypre au travers du monastère de Kikko niché au cœur de la foret à une altitude de 1140 m.

 

Le véritable chef d’œuvre du monde orthodoxe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyez-y respectueux et discret. Le monastère est toujours habité actuellement

 

    

 

Joyeux DAGUR ISLENSKAR TUNGU !

Le 16 novembre est la journée de la langue islandaise parlée par environ 337 000 personnes vivant sur cette île entre le Groenland et la Norvège.

Cette date correspond à l’anniversaire du célèbre poète islandais Jonas Hallgrimsson (né le 16/11/1807)

La langue islandaise se rattache à la branche nordique des langues germaniques. Elle a quelques parentés avec quelques dialectes de l’ouest de la Norvège mais elle est plus éloignée du danois et du suédois.

Et elle est d’une grande complexité. Bien que l’alphabet soit latin l’islandais comporte 2 caractères et 2 phonèmes inconnus de la langue française.

Les islandais sont très attachés à leur langue et bannissent les mots étrangers.

J’ai une  anecdote à vous raconter à ce sujet

savez-vous que le mot « Mella » qui se prononce « Mètla »signifie en islandais « putain » alors qu’il vient du français « mademoiselle » ?

Et oui, lorsque les pêcheurs français écrivaient à leur belle islandaise ils adressaient leur lettre à « Mlle », et le double l se disant tl en islandais, le mot est devenu « mètla »

Oui bon d’accord… une journée ne vous suffira  pas à apprendre à parler l’islandais même si vous êtes doués en geste et en parole …

Mais… partir à la découverte de l’Islande au mois de novembre est une suggestion que j’aimerais vous faire.

Pourquoi est ce un bon plan ?

Parce que les prix sont moins élevés et qu’il y a moins de « toutous »

Que les températures ne sont pas glaciales, les côtes sud et ouest bénéficient de la clémence du gulf stream.

Et que  les nuits  plus obscures renforcent les  chances de voir et surtout de vivre une aurore boréale.

Car une aurore boréale se vit plus qu’elle ne s’observe !

J’ai fait 3 séjours en Islande, chaque fois en automne et en hiver et de ma vie de voyageuse j’ai vécu un moment exceptionnel et  magique lorsque j’ai pu admirer une aurore boréale.

J’étais en pyjama prête à entrer dans mon lit douillet après une journée de découvertes bien remplie lorsque je fus informée que le phénomène allait se produire dans les environs de Reykjavík.

Ni 1 ni 2, j’ai bondi hors de ma couette !

J’y suis arrivée à temps car le phénomène est très éphémère et là  ce fût … à tomber d’émotion.

Si vous vous rendez en Islande , inutile non plus de dormir avec votre doudoune, écharpe, bonnet et  moon boots.  Les islandais proposent des excursions  lorsque la nuit est propice à l’observation.

Mais si vous avez loué une voiture et  que vous préférez votre autonomie  voici le lien que vous devez absolument  consulter :

www.en.vedur.is/weather/forecasts/aurora

Le temps change très vite en Islande,  dans un sens comme dans l’autre. Il  faut constamment garder cela à l’esprit et bien se renseigner;

  

 

what’s on ?

Autre chose, puisque nous sommes au mois de novembre,

Si vous êtes à  Reykjavík durant cette période, peut être pourrez-vous assister au  festival « UNGLIST »    (consultez pour info : www.iceland.is )

Il s’agit d’un  festival dédié aux jeunes artistes.

Pendant une semaine ce festival accueille des musiciens, chanteurs, peintres, photographes, designers ; Et  chacun vient montrer son talent à son public.

En fait il y a une très chouette ambiance à  Reykjavik et en automne / hiver ce pays est vraiment magique ;

Les lumières, les couleurs, les chutes d’eau gelées, les champs de laves enneigés sont sublimes.

Laissez-vous transporter et d’ ici ou de  là bas n’oubliez jamais qu’il est tellement bon  de rêver ….

Introduction

Ceux qui me connaissent le savent bien. Moi j’aime les destinations insolites 😉

Et j’ai un coup de cœur pour cette destination capverdienne.

L’île de Brava, appelée par les capverdiens, l’ile aux fleurs.

Un tout petit bout de terre isolé dans l’archipel du Cap Vert. Elle  fût découverte par un portugais, ( of course) le 24 juin 1462.

Qui est-elle ?

BRAVA située à l’extrémité sud de l’archipel, juste à côté de Fogo au volcan encore actif est l’île la plus proche de l’Amérique !

Volcanique comme sa grande sœur,  ses  paysages sont très escarpés et offrent de  magnifiques promenades/ randonnées pédestres dans une certaine fraîcheur climatique

Le centre montagneux est en effet souvent enveloppé d’une brume qui rafraichit et fertilise l’île.

Elle offre également des  baignades dans ses piscines naturelles.

Savez-vous que le cap vert est constitué de 10 îles mais aussi de  8 îlots (difficilement visibles  sur la carte géographique) ?.

Et ainsi  juste à côté de  Brava il existe un groupe d’îlots habités par des colonies d’oiseaux.

Ce sont 4 petits îlots dont l’îlot de Cima où vous pourrez admirer le fameux oiseau noir nommé  Joao-Preto

Climat :

Le cap vert est divisé en 2 groupes d’îles :

les iles dites dans le vent situées au nord de l’archipel :

Santo Antao, sao Vicente, Sao Nicolau, Sal et boa Vista (les 2 plus connues)

Et le groupe sous les vents qui comporte brava, Fogo, Santiago, Maio

Les îles dans le vent bénéficient d’un climat aride

Les îles sous le vent, d’un climat plutôt semi- désertique et légèrement pluvieux.

Un caprice du dieu Poseidon:

L’archipel du cap vert est une belle destination toute l’année.

Mais il est souvent balayé par des vents (surtout janvier, février) et les courants marins peuvent y être forts.

C’est pour cette raison que certaines îles ne sont plus accessibles par bateau, c’est le cas de Sao Nicolau.

A l’inverse il n’y a plus de liaison aérienne pour se rendre à Bravo (l’aéroport est fermé depuis 2004)Iseul subsiste un petit aérodrome avec une seule piste.

La Seule possibilité d’accès est donc le bateau

Ainsi il faudra se rendre à Brava :

A partir de Santiago,

Prendre un vol de Praïa jusque Fago

Et de Fago, prendre le bateau , la traversée dure entre 1H30 et 1H45

Mais il y a un » mais » …Les courants marins étant parfois particulièrement forts, la traversée peut être reportée ;

Et donc il faudra patienter et s’adapter.

Que cela ne tienne ! Telle doit être la devise de la voyageuse que je suis

Et j’irai quand même !

Na ;)…

 

Informations

La superficie de la Réunion est de 2500 km 2 .

Et pourtant, l’île se targue de 1000 km de sentiers de randonnées, entre sommets, vallées luxuriantes, cascades et formations volcaniques.

De vastes zones de l’île ne sont d’ailleurs accessibles qu’à pied et le randonneur aura le choix entre 2 GR.

  • LE GR1 , c’est le tour du Piton des Neiges.

Il vous fera passer par les 3 grands cirques

Le cirque de Salazie : très verdoyant, région de la canne à sucre ; Vous passerez par la forêt et le village de HELL BOURG, classé le plus beau de France !

Le cirque de Cilaos pour atteindre le Piton des Neiges

Le cirque de Mafate, pour admirer le panorama extraordinaire depuis le Piton Maïdo (de préférence face ouest d’où c’est le plus beau)

  • LE GR2 : qui fait la grande traversée de l’île entre Saint Philippe et Saint Denis

140 KM de rando

Dénivelés : + 6507 m

Alt max : 2491 m

Montée par le volcan du Piton de la Fournaise et ses paysages lunaires

Formalités pour la Réunion

La carte d’identité suffit SAUF si vous prévoyez un combiné avec l’île Maurice.

Dans ce cas il vous faudra un passeport

Période pour y aller

Pour une rando la période idéale est  mai et juin

Si non bonne période aussi : avril à décembre

Mais évitez de janvier à mars ! car risques de cyclones

N’oubliez pas non plus votre petite laine, il fait frais la haut

D’ici votre départ, bon entrainement sportif !

Une  traversée des plantations de thés jusqu’au  bout du monde du monde…

 


 

Depuis la fin du conflit cinghalais – Tamoul et la capitulation des Tigres en 2009, après 2 décennies de guerre civile, le Sri Lanka s’ouvre aux voyageurs.
Connaissez-vous ce lieu enchanteur au milieu des montagnes que l’on nomme aussi « la petite Angleterre » ? Il s’agit de Nuwara Eliya.

Et voici comment y aller :

En train depuis Kandy, départ de la gare de Peradeniya

Le train traverse des paysages époustouflants au cœur des plantations de thés. Il va lentement et il faut compter 3 – 4 H

Il est utilisé par les locaux notamment les familles tamouls qui travaillent dans les plantations et qui  vendent aussi  leurs marchandises à bord

Un train de montagne partant  de 500  à 1889 m d’altitude

Une fois arrivée à Nuwara Eliya , partez au bout du monde !

Nuwara Eliya est  la ville la plus proche pour découvrir le World’s end, un magnifique point de vue, accessible après  rando

Pour s’y rendre il y a 2 possibilités :

Si vous êtes 3 et + il vous faudra prendre un van

Mais si vous n’êtes que 2 optez pour le « autorickshaw »

Attention à la météo !

Il vous faudra quitter votre guesthouse très tôt de Nuwara Eliya (trajet 2 H avec les arrêts) car vous devrez être au World’end avant 10 H du matin.

Ensuite le ciel se couvre et il n’y a plus aucune vue

Une  belle rando  facile et circulaire de quelques km vous y amènera après un passage à  the Backer’s fall

Les plus sportifs feront également  le Adam’s Peak  (2243 m d’alt) à partir du village de Eliya (une rue bordée de guesthouse mais dont l’intérêt réside dans son emplacement au milieu des montagnes !)

5 000 marches pour atteindre le sommet ! mais … “quand on aime on ne compte pas … ! “

 

Coût :

Bien qu’il y ait  de splendides points de vue au Sri Lanka qui soient gratuits beaucoup ont un cout

Pour le World’s end comptez 30 / 40 $ par pers  temps d’attente du chauffeur « tuktuk » pris en compte

Donc parfois vous lirez des  commentaires de déception, qui diront que  c’est cher et que cela ne vaut pas la peine étant donné les caprices du ciel. c’est bien là un domaine qui ne  se discute pas et  chacun fera son choix en fonction du prix accepté

Au sujet du climat au Sri Lanka

Climat tropical avec 2 périodes de moussons, avril – mai et septembre – novembre

Evitez octobre – novembre – décembre

Mars = meilleur mois pour toutes les zones