Auteur : Françoise Calonne

 

 

                                            Joyeux DAGUR ISLENSKAR TUNGU !

 

 

Le 16 novembre est la journée de la langue islandaise parlée par environ 337 000 personnes vivant sur cette île entre le Groenland et la Norvège.

Cette date correspond à l’anniversaire du célèbre poète islandais Jonas Hallgrimsson (né le 16/11/1807)

La langue islandaise se rattache à la branche nordique des langues germaniques. Elle a quelques parentés avec quelques dialectes de l’ouest de la Norvège mais elle est plus éloignée du danois et du suédois.

Et elle est d’une grande complexité. Bien que l’alphabet soit latin l’islandais comporte 2 caractères et 2 phonèmes inconnus de la langue française.

Les islandais sont très attachés à leur langue et bannissent les mots étrangers.

J’ai une  anecdote à vous raconter à ce sujet ;

savez-vous que le mot « Mella » qui se prononce « Mètla »signifie en islandais « putain » alors qu’il vient du français « mademoiselle » ?

Et oui, lorsque les pêcheurs français écrivaient à leur belle islandaise ils adressaient leur lettre à « Mlle », et le double l se disant tl en islandais, le mot est devenu « mètla »

Oui bon d’accord… une journée ne vous suffira  pas à apprendre à parler l’islandais même si vous êtes doués en geste et en parole …

Mais… partir à la découverte de l’Islande au mois de novembre est une suggestion que j’aimerais vous faire.

Pourquoi est ce un bon plan ?

Parce que les prix sont moins élevés et qu’il y a moins de « toutous »

Que les températures ne sont pas glaciales, les côtes sud et ouest bénéficient de la clémence du gulf stream.

Et que  les nuits  plus obscures renforcent les  chances de voir et surtout de vivre une aurore boréale.

Car une aurore boréale se vit plus qu’elle ne s’observe !

J’ai fait 3 séjours en Islande, chaque fois en automne et en hiver et de ma vie de voyageuse j’ai vécu un moment exceptionnel et  magique lorsque j’ai pu admirer une aurore boréale.

J’étais en pyjama prête à entrer dans mon lit douillet après une journée de découvertes bien remplie lorsque je fus informée que le phénomène allait se produire dans les environs de Reykjavík.

Ni 1 ni 2, j’ai bondi hors de ma couette !

J’y suis arrivée à temps car le phénomène est très éphémère et là  ce fût … à tomber d’émotion.

Si vous vous rendez en Islande , inutile non plus de dormir avec votre doudoune, écharpe, bonnet et  moon boots.  Les islandais proposent des excursions  lorsque la nuit est propice à l’observation.

Mais si vous avez loué une voiture et  que vous préférez votre autonomie  voici le lien que vous devez absolument  consulter :

www.en.vedur.is/weather/forecasts/aurora

Le temps change très vite en Islande,  dans un sens comme dans l’autre. Il  faut constamment garder cela à l’esprit et bien se renseigner;

 

 

 

what’s on ?

Autre chose, puisque nous sommes au mois de novembre,

Si vous êtes à  Reykjavík durant cette période, peut être pourrez-vous assister au  festival « UNGLIST »    (consultez pour info : www.iceland.is )

Il s’agit d’un  festival dédié aux jeunes artistes.

Pendant une semaine ce festival accueille des musiciens, chanteurs, peintres, photographes, designers ; Et  chacun vient montrer son talent à son public.

En fait il y a une très chouette ambiance à  Reykjavik et en automne / hiver ce pays est vraiment magique ;

Les lumières, les couleurs, les chutes d’eau gelées, les champs de laves enneigés sont sublimes.

 

 

Laissez-vous transporter et d’ ici ou de  là bas n’oubliez jamais qu’il est tellement bon  de rêver ….